jean-vincent placé : Notre dernière actualité

Tous sur l'actualité politique Site d'informations et d'actualités Politique , Economie , Affaires , Société , Culture

La fin d’une époque pour l’écologie politique, le duo Cécile Duflot-Jean-Vincent Placé s’en va

La fin d’une époque pour l’écologie politique, le duo Cécile Duflot-Jean-Vincent Placé s’en va

Jean-Vincent Placé Cécile Duflot

La politique, c’est fini ! Pour le duo si complémentaire Cécile Duflot / Jean-Vincent Placé qui aura redressé le parti écologique et mobilisé les médias pendant toute une décennie, il était temps de passer à autre chose , les deux leaders d’EELV (Europe-Ecologie/Les Verts) ont choisi de voguer vers d’autres cieux, laissant les Verts dans leurs contradictions. Eléments d’explication.

Le duo Duflot-Placé -une vie politique

Le fameux binôme Duflot-Placé qui aura beaucoup fait parler de lui, a choisi de dire adieu à la politique. Plus étonnant, sans préméditation ni concertation, dans la droite ligne de leur destin croisé, ils ont quitté, après un long parcours commun, la vie politique le même jour.

En 2006, Cécile Duflot devient la secrétaire nationale des Verts et elle le restera jusqu’en 2012. Lors des élections régionales de mars 2010, elle est tête de liste des Verts en Ile-de-France.

Premièrement , après négociations, menées notamment par son compère Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot est la conseillère régionale, présidente du groupe Europe Écologie qui a plus que doublé, de 24 à 50 élus, devenant la troisième force au Conseil régional, après le PS et l’UMP.

En 2012, elle est députée et devient dans la foulée le 16 mai 2012, Ministre de l’égalité des territoires et du Logement, dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault,

Cécile – désaccord de l’orientation politique

Ensuite ,Ministre, Cécile Duflot le sera pendant deux ans en désaccord avec l’orientation politique du gouvernement, elle quitte ses fonctions en 2014, laissant un bilan conséquent et notamment la fameuse Loi Duflot sur le logement.

Lors de la « primaire écolo » pour la présidentielle de 2017, Cécile Duflot est éliminée dès le premier tour cela une énorme déception pour elle mais également pour son ami, Jean Vincent-Placé : « C’est triste individuellement pour elle. Elle paye surtout l’ingratitude des Verts ».

Cécile Duflot annonce donc en avril 2017 son intention de quitter la vie politique pour diriger Oxfam France, une ONG humanitaire.

Jean-Vincent Placé entame, quant à lui, sa carrière politique chez les Radicaux de gauche après être devenu très proche de l’ancien ministre de François Mitterrand, Michel Crépeau.

Après le décès de celui-ci, en 1999, il adhère chez les Verts et gravit les échelons. Il devient rapidement le stratège et le grand négociateur du mouvement écologique qui se développe. Tous les élus de cette période lui sont redevables, il obtient parfois des résultats inespérés. Lui-même élu conseiller régional d’Ile-de-France en 2004, il préside le groupe des élus Verts.

Le secrétaire national devient sénateur d’Essonne

Jean-Vincent Placé est le secrétaire national adjoint des Verts en décembre 2008 et devient sénateur de l’Essonne en 2011.

Alors Jean-Vincent Placé a démissionné de son poste de vice-président aux transports de la Région, pour raison de refuser de cumuler.

Le 10 janvier 2012 est devenu président du premier groupe parlementaire écologiste de l’histoire de la République française. Jean-Vincent Placé a quitté en 2016 son parti avec une certaine tristesse critiquant « la dérive gauchiste » de son mouvement, laissant seul Cécile Duflot pour diriger le navire.

Le 11 février 2016, il entre au gouvernement de Manuel Valls, réalisant son rêve d’enfance, en étant nommé secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat. En difficulté comme toute la gauche et les Verts aux élections présidentielles et législatives, il hésite à se représenter aux élections sénatoriales de septembre 2017. Violemment agressé à Paris, il décide d’arrêter la politique et d’exercer ses talents dans d’autres domaines.

C’est bien une histoire politique (et peut être aussi plus que cela) qui s’achève, en tout cas pour les Verts. La dérive du mouvement pouvait-elle être enrayée ? Le double retrait Jean-Vincent Placé Cécile Duflot marque la fin d’une époque, celle de la progression de l’écologie dans les esprits et dans les urnes. Une autre aventure commence tant pour EELV que pour les deux amis et anciens ministres.

Les commentaires sont fermés.